Gressins au chorizo, poivre de sichuan et thym

Publié le par JoL

Les gressins sont nés des mains d'Antonio Brunero, boulanger de la famille du Duc Victor Amédée II à Turin.
Enfant, le duc souffrait de maux d'intestins dûs au pain. Le médecin de la famille se souvenant que sa propre mère faisait le pain elle même, de façon trés fine, et trés cuit, il ordonna au boulanger de faire ainsi.
Les gressins (pâte de pain) façonnés en trés fins bâtonnets, cuits longuement, prirent alors leurs lettres de noblesse, car l'enfant fut vite guérri.

Je me contenterais de les réaliser non pas pour guèrir mes intestins mais pour nourrir notre apéritif !
Leur réalisation est simple.


Pour une trentaine de gressins il faut :

150g de farine fluide

100g de farine aux 5 céréales

1/2 sachet de levure alsacienne

1 cuillère à soupe de thym émietté

1/2 cuillère à soupe de poivre de sichuan écrasé

1 cuillère à soupe de fleur de sel

un morceau de chorizo long de 7 cm environ

30g d'huile d'olive

140ml d'eau tiéde

Dans un saladier mélangez tous les ingrédients secs puis ajoutez à mesure l'eau et l'huile d'olive et pétrissez 5 bonnes minutes. Hachez en fins morceaux le chorizo et incorporez le à la pâte.

Laissez reposer celle-ci 30 mn , le temps de mettre votre four à préchauffer (210 degrés).
Ensuite façonnez vos gressins (comme moi sur la photographie) en longs bâtonnets trés fins de longueur égale , (la largeur d'une tôle de pâtisserie , pour gabarit et l'épaisseur d'un crayon).
 

 Enfournez alors votre plaque (vous en obtiendrez deux plaques) pour 20 mn à 210 degrés.
Les gressins doivent cuire et sécher mais ne pas brunir.

Laissez les refroidir et mettez les en fagots dans un grand verre pour l'apéritif ou emballés comme la photographie pour les emporter ...

 

Publié dans Amuses bouches

Commenter cet article